L'INFO CONTINUE SUR
Alliance des Forces Démocratiques du Congo
En Ligne le 30-09-2021 : LA FEDERATION DE L’AFDC/ MONT AMBA A PROCEDE A L’INSTALLATION DES COMITES DE BASE DES POOLS ET COMMUNES POLITIQUES, LE SAMEDI DERNIER.       En Ligne le 29-09-2021 : SOUTIEN DE L’AFDC-A À LA CANDIDATURE DE FATSHI ,KABUYA REÇOIT LE PV DE LA RÉUNION       En Ligne le 04-05-2021 : MODESTE BAHATI PRODIGUE DES SAGES CONSEILS AUX MINISTRES AFDC-A AU GOUVERNEMENT SAMA LUKONDE       En Ligne le 01-12-2020 : 3E CONGRES DE L’AFDC: MODESTE BAHATI BAT LE RAPPEL DES TROUPES       En Ligne le 22-10-2020 : LORS DES SON RECENT SEJOUR DANS L'EST, BAHATI LUKWEBO ACCUEILLI COMME UN ROIS       En Ligne le 02-10-2020 : A la matinée politique de l’AFDC-A du samedi 26 septembre, Modeste Bahati Lukwebo vide son sac.       En Ligne le 19-06-2020 : COMMUNIQUE OFFICIEL       En Ligne le 29-05-2020 : DECLARATION       En Ligne le 19-05-2020 : Débâcle des élections de décembre 2018 : l’AFDC-A ouvre la boîte à pandore !       En Ligne le 26-10-2019 : SOUTIEN A MODESTE BAHATI : LES FEMMES DE L’AFDC-A ASSIÈGENT LE PARQUET PRES LA COUR DE CASSATION       En Ligne le 26-10-2019 : REGROUPEMENT POLITIQUE AFDC-A : LES DÉPUTÉS ET SÉNATEURS DÉBAUCHÉS BIENTÔT INVALIDÉS       En Ligne le 26-10-2019 : LA BASE DE L'AFDC-A EN SIT-IN AU PALAIS DU PEUPLE POUR DÉNONCER L'INJUSTICE.       En Ligne le 26-10-2019 : POUR HAUTE TRAHISON, L'ANCIEN SG PATRICK DJANGA ET COMPAGNIE EXCLUS DE L'AFDC.       En Ligne le 10-10-2019 : FACE A L'INJUSTICE DONT ILS SONT VICTIMES, BAHATI LUKWEBO ET L'AFDC-A VONT BIENTÔT SAISIR LES INSTANCES INTERNATIONALES.       En Ligne le 5-10-2019 : DEDOUBLEMENT DE L'AFDC-A, LE VPM DE L'INTÉRIEUR PROMET DE BARRER LA ROUTE AUX DISSIDENTS.      


ATTIRÉES PAR SON PROJET DE SOCIÉTÉ, QUATRE MILLE PERSONNES ADHÉRENT A L'AFDC

C’est un nouveau test de popularité réussi de l’Alliance des forces démocratiques du Congo (AFDC) vécu hier, dimanche 18 juin 2017, au stade Vélodrome de Kintambo. Le parti de Modeste Bahati Lukwebo a officiellement lancé sa campagne pour l’enrôlement des électeurs et a, dans la foulée, enregistré quatre mille nouveaux adhérents au parti. Un avertissement sévère pour les prochaines échéances électorales.

C’est un nouveau test de popularité réussi de l’Alliance des forces démocratiques du Congo (AFDC) vécu hier, dimanche 18 juin 2017, au stade Vélodrome de Kintambo. Le parti de Modeste Bahati Lukwebo a officiellement lancé sa campagne pour l’enrôlement des électeurs et a, dans la foulée, enregistré quatre mille nouveaux adhérents au parti. Un avertissement sévère pour les prochaines échéances électorales.

« Nous avons tenu à ce que les quatre mille nouveaux adhérents d’aujourd’hui assistent à cette fête politique. Donc, nous lançons officiellement la campagne d’enrôlement dans la ville de Kinshasa et dans le reste des provinces », a déclaré Modeste Bahati Lukwebo dans un stade en pleine ébullition et rempli des drapeaux aux couleurs du parti.

Pour mieux affronter les prochaines échéances électorales, l’actuel ministre d’Etat, ministre du Plan est en train de ménager sa monture : « J’invite tous nos camarades, tous les militants et tous ceux qui aspirent à venir dans l’AFDC – parce que je sais qu’ils sont nombreux qui veulent nous rejoindre – pour faire de notre pays un paradis tel que le bon Dieu l’a voulu. Et, donc, nous lançons un appel pour que personne ne puisse manquer sa carte d’électeur. Sans se bousculer et sans être non plus absent, il faudrait que tous et toutes viennent s’enrôler à Kinshasa et dans le reste des provinces. »

Actuellement deuxième force politique de la Majorité présidentielle, l’AFDC tient à améliorer son score de 2011 en raflant plusieurs sièges lors des prochaines législatives nationales et provinciales. Et pour y arriver, le parti continue à boursoufler ses rangs. Alors qu’à son arrivée, Modeste Bahati avançait un chiffre de 2800 nouveaux adhérents du jour, les statistiques des fiches d’adhésion détenues par le Secrétaire général du parti, Patrick Djanga, l’ont agréablement surpris : au total, 4 mille nouveaux adhérents ont été comptabilisés. D’ailleurs, le nombre impressionnant de militants dans le stade l’a également attesté. Et l’autorité morale ne pouvait bouder son plaisir en sortant son Smartphone pour prendre une vue panoramique de cette foule de militants à Vélodrome.

AFDC et son gouvernement

Cette journée du lancement officiel de la campagne d’enrôlement des électeurs de l’AFDC a aussi chuté par la présentation de ce que Placide Tshisumpa Tshiakatumba, Président national ai, a qualifié d’équipe gouvernementale du parti. Conformément à la décision numéro 05/AFDC/PN/4/2017 relative à la nomination des secrétaires nationaux et secrétaires nationaux adjoints de l’AFDC, plus d’une dizaine de cadres nominés ou reconduits ont été présentés aux militants. Il s’agit, par exemple, du secrétaire national chargé de la communication, Jimmy Mukelenge. De son côté, Modeste Bahati a félicité tous les cadres qui ont été élevés aux hautes fonctions au sein du parti et ceux qui ont été reconduits à la tête des structures spécialisées. Notamment la ligue des jeunes, la ligue des femmes et la coordination des ONG et associations. Il leur a demandé de se mettre immédiatement au travail en continuant à enregistrer des adhésions massives pour le compte du parti.

Journée pleine d’enthousiasme…

Il est dix heures, sous un soleil accablant, le stade Vélodrome de Kintambo était déjà en ébullition… Calicots, banderoles et autres supports de message étaient visibles à travers la piste des cyclistes du stade. Et pourtant, ce n’était pas le pic de mobilisation… Car, l’essentiel des militants qui composent les quatre fédérations de Kinshasa (Tshangu, Mont-Amba, Funa et Lukunga) devraient passer par une caravane motorisée dans les artères de chaque district. A 12 heures, toutes les places assises prévues par le protocole de l’AFDC étaient occupées. Malgré la durée de la cérémonie, les militants et militantes de l’AFDC ont gardé même pep d’arrivée. Comme s’ils n’avaient point vu le temps passer, ni la fatigue les envahir. Ils n’ont quitté le stade qu’après le dernier mot du discours de l’autorité morale, sans se plaindre du temps…